INTERNATIONAL

Piégé par le FBI, un Irakien qui tentait d’assassiner l’ancien président Georges W. Bush se fait arrêter  

L'ancien président George W. Bush croyait que l'aventure irakienne durerait entre six mois et un an. REUTERS/Jim Young

Shihab Ahmed Shihab Shihab, un Irakien a été arrêté aux États-Unis mardi 24 mai 2022 par la police fédérale et a comparu devant un tribunal fédéral, où il a été accusé d’un crime d’immigration et d’être complice d’un complot qui visait à assassiner l’ancien président américain Georges W. Bush. 

L’homme, âgé de 52 ans, a prétendument planifié l’assassinat de l’ancien président américain de 2001 à 2008 pour les souffrances causées par l’invasion de l’Irak par les USA. 

Ce dernier se serait rendu à Dallas, au Texas, en février dernier pour repérer des lieux liés à Bush, et un mois plus tard, il a rencontré d’autres amis dans une chambre d’hôtel à Colombus, dans l’Ohio, pour voir des échantillons d’armes à feu et d’uniformes de police. 

Shihab a pendant ce temps mené une vie normale à Colombus et Indianapolis (Indiana) et a travaillé dans des marchés et des restaurants. 

En août 2021, l’accusé aurait tenté de faire rentrer clandestinement aux États-Unis en échange du paiement de 40 000 dollars un individu qu’il pensait être Irakien. Un coup monté de toutes pièces par le FBI, l’homme était en fait un espion ! 

Advertisements

Avant que l’acte d’accusation ne soit rendu public, le FBI enquêtait sur Shihab pour ce complot et expliqué que ce corps avait été mis sur la piste de l’Irakien grâce à deux informateurs et à la surveillance de son compte WhatsApp, informe le magazine Forbes.  

Des documents judiciaires indiquent que Shihab Ahmed Shihab Shihab a également tenté de faire rentrer aux États-Unis des Irakiens pour exécuter son plan machiavélique. 

L’acte d’accusation précise qu’il prévoyait d’amener quatre compatriotes irakiens sur le territoire de l’Oncle Sam avec pour seul intention de mettre fin aux jours de Georges W. Bush. Une fois le crime commis, ils traverseraient la frontière du Mexique à tout jamais. 

Shihab risque une peine d’emprisonnement à perpétuité pour avoir prétendument planifié d’assassiner l’ancien chef de l’État, et 10 ans de prison pour le crime d’immigration dont il est accusé. 

Facebook Comments

Pooshy Rosana
Pooshy Rosana, journaliste-rédacteur à Netalkolemedia, caricaturiste et graphiste. Parallèlement, coach fitness. Adore la culture populaire, les documentaires et la musculation.