SANTÉ

Record mondial de 1 080 211 nouveaux cas, aux Etats-Unis 

Les Etats-Unis sont confrontés à une inquiétante cinquième vague de Covid-19 alimentée par le variant Omicron. Le pays a enregistré lundi 3 janvier, un record mondial de 1 080 211 nouveaux cas, selon le bilan de l’Université Johns Hopkins. 

Ce record est très élevé et dépasse le double de cas enregistrés lundi dernier, après le week-end de trois jours de Noël, où plus de 489.000 infections avaient été comptabilisées par l’université. 

D’après les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), le variant Omicron est désormais le variant dominant aux États-Unis et représentait environ 59 % des nouveaux cas sur la semaine qui s’est achevée au 25 décembre. 

Le gouvernement américain s’est dit préoccupé par cette crise sanitaire. Ainsi, le Dr Anthony Fauci, principal conseiller de la Maison Blanche avait déclaré dimanche que la hausse du nombre de cas de Covid-19 aux États-Unis suivait une courbe “presque verticale”. 

Toutefois, Anthony Fauci a dit espérer que la vague actuelle atteindrait son pic après quelques semaines avant de s’inverser, comme cela s’est passé en Afrique du Sud. 

Advertisements

Par ailleurs, les scientifiques révèlent que les taux de décès et d’hospitalisation aux États-Unis ont été beaucoup plus faibles ces dernières semaines que lors des précédentes poussées de Covid-19. Le nombre de décès enregistrés a diminué de 10 % d’une semaine sur l’autre avec 9 382 morts ces sept derniers jours. 

De plus, selon les données de l’Université Johns Hopkins. Le pays a enregistré 3,4 millions de cas ces sept derniers jours, soit une moyenne de 486 000 par jour avec un pic le 3 janvier. 

En définitive, le record enregistré par les États-Unis lors des précédentes vagues était de 258 000 cas quotidiens, sur la semaine entre le 5 et le 11 janvier 2021. 

À noter que le gouvernement américain a annoncé mardi, qu’il va doubler son achat initial du traitement anti-covid de Pfizer de 10 à 20 millions de dollars, et promet que ces pilules vont réduire considérablement les hospitalisations et les décès. 

Facebook Comments

Annelie Noel
Originaire de Port-au-Prince. Diplômée en communication et en hôtellerie. Elle est une journaliste motivée, attentive, dynamique et rigoureuse. Elle s'accroche beaucoup à son métier de journaliste.