Sanctions contre les membres de l’élite politique d’Haïti, les USA constatent que beaucoup bénéficient de protections légales

Mackendy Filderice
Mackendy Filderice  - Rédacteur
Sanctions contre les membres de l'élite politique d'Haïti, les USA constatent que beaucoup bénéficient de protections légales

Les responsables de l’administration Biden ont accusé les membres de l’élite politique et économique d’Haïti de travailler dans les coulisses pour soutenir une augmentation de l’activité des gangs criminels qui déstabilise le pays avec des enlèvements, des massacres et des blocus dans les ports et les routes. Certains sont accusés de fournir aux gangs des armes, des munitions et un soutien financier.

Mais alors que les responsables américains ont publiquement déclaré que personne ne sera épargné par les sanctions – y compris les citoyens américains et les résidents permanents légaux – la réalité est que la barre est beaucoup plus élevée pour le gouvernement américain pour cibler ces personnes, qui bénéficient de protections légales avec leur statut d’immigration, selon les informations rapportées par journal américain Miami Herald.

- Advertisement -
Ad imageAd image

Les États-Unis peuvent sanctionner facilement les ressortissants étrangers vivant à l’étranger sur la base d’informations de renseignement. Mais les sanctions contre les personnes résidant légalement aux États-Unis doivent être fondées sur une affaire portée par les forces de l’ordre – et ces personnes pourraient ensuite poursuivre le gouvernement en réponse aux mesures de sanctions, ce qui soulève des risques de litige supplémentaires, souvent coûteux, pour les autorités américaines, a souligné le journal susmentionné.

De ce fait, cet obstacle juridique est l’une des raisons pour lesquelles le Canada a été beaucoup plus agressif que les États-Unis en imposant récemment des sanctions contre les principales cibles en Haïti, dont beaucoup sont soit des citoyens américains, soit des résidents permanents légaux vivant aux États-Unis.

Les puissances internationales cherchent également à imposer des sanctions par le biais des Nations Unies, qui ont adopté à l’unanimité en octobre dernier une résolution soutenue par les États-Unis pour sanctionner les gangs haïtiens et leurs partisans.

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Mackendy Filderice
Par Mackendy Filderice Rédacteur
Follow:
Étudiant en sciences politiques à l'Université Quisqueya, Journaliste-Rédacteur à Netalkolemedia, Publiciste, Humanitaire. Amoureux de la vie et de l'apprentissage.