Un Haïtien tué par un douanier dominicain en Haïti : les versions pullulent, l’État haïtien ne dit rien  

Pooshy Rosana
Pooshy Rosana
un haïtien tué par un douanier dominicain en haïti les versions pullulent, l'État haïtien ne dit rien  
Écoutez cet article

Les faits se sont déroulés le 5 août dernier à la frontière haïtiano-dominicaine, plus précisément à Pedernales. Une personne a été tuée et deux autres sont sorties blessées suite à une altercation entre un citoyen haïtien et un douanier dominicain, révèle la presse dominicaine, mais toutefois l’histoire comporte plusieurs versions, tant du côté des Haïtiens que des Dominicains.  

“L’événement s’est produit vers 10h00 aujourd’hui lorsque l’Haïtien qui a été tué a tenté de profiter de l’ouverture du poste frontière pour entrer en territoire dominicain avec une génératrice sans paiement des taxes correspondantes et a été détecté par un employé des douanes. Il a tenté de rejeter l’examen et a déclenché une dispute et une bagarre au cours desquelles le douanier a tiré un coup de feu qui s’est terminé avec la vie de la personne avec qui il a eu le combat”, a indiqué le ministère de la Défense. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

Le rapport de la Défense dominicaine révèle que le coup de feu a provoqué un tollé, plusieurs personnes qui accompagnaient l’Haïtien qui a été tué, ont attaqué le douanier et l’ont dépouillé de son arme. Ensuite, certaines personnes situées du côté haïtien ont lancé des pierres et tiré plusieurs coups de feu, peut-être avec l’arme dépouillée. 

Parallèlement, la Direction Générale des Douanes (DGA) a fait savoir que le ressortissant haïtien voulait entrer en Haïti avec l’engin.  

Parallèlement, selon le média AyiboPost, citant le témoignage de plusieurs Haïtiens qui étaient présents sur les lieux, l’Haïtien – prénommé Tiremon, a été tué sur sa terre natale par le soldat dominicain pour n’avoir pas accepté de donner un pot-de-vin à ce dernier pour entrer en Haïti avec la génératrice qu’il avait acheté à Pedernales, en République dominicaine. L’agent de la Direction Générale des Douanes (DGA) lui a collé une balle dans la poitrine, pour seulement 100 pesos.  

Les autorités dominicaines tiennent pour responsable les Haïtiens suite au drame. Jusqu’à présent les autorités haïtiennes ne se sont pas prononcées sur le crime : aucun communiqué, aucune dénonciation de la part du gouvernement d’Ariel Henry. 

Facebook Comments

Partagez cet article
Pooshy Rosana
Posté par Pooshy Rosana
Follow:
Pooshy Rosana, journaliste-rédacteur à Netalkolemedia, caricaturiste et graphiste. Parallèlement, coach fitness. Adore la culture populaire, les documentaires et la musculation.