Un homme jugé pour avoir violé des poules près d’Epinal 

Witson Beaujour
Witson Beaujour
un homme jugé pour avoir violé des poules près d'epinal 
Écoutez cet article

Un homme de 60 ans a été jugé pour possession de matériel pédopornographique et pour avoir commis des actes zoophilies sur des poules. Mais les poulets ne sont pas les seuls animaux qu’il a choisis. 

Un sexagénaire de Remiremont, près d’Epinal, a été jugé le jeudi 15 septembre 2022, pour détention de matériel pédopornographique et abus sexuels sur ses poulets. Il n’était pas présent au procès, mais le juge a pu avoir accès aux déclarations qu’il a faites aux enquêteurs pendant l’enquête. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

Selon le journal “L’Est Républicain”, l’homme a expliqué qu’il était tellement passionné par ses poules que, selon ses mots, il leur “faisait l’amour”. Selon le journal cité, il a même comparé sa relation sexuelle avec ses poules à celle d’une femme, affirmant qu’il agissait toujours de manière “douce”. 

Attiré par les poulets depuis l’âge de 12 ans 

Au cours du procès, les juges ont appris qu’il avait non seulement pratiqué des actes sexuels avec ses volatiles, mais qu’il avait également été séduit par une vache. Il a demandé à un fermier s’il pouvait avoir des relations sexuelles avec l’une de ses vaches, mais en échange, le fermier lui a demandé 120 euros. Le sexagénaire a refusé. 

L’homme a déclaré aux enquêteurs qu’il avait commencé à avoir des relations sexuelles avec des poulets à l’âge de 12 ans, lorsque ses cousins l’ont initié à cette pratique. Toutefois, l’enquête n’a pas permis d’établir la date de la vidéo trouvée sur son blog ou sur une clé USB lui appartenant. Mais il y a un facteur qui pose la question de la prescription. Et pour cause, le sexagénaire affirme être en état d’impuissance depuis 2009. 

Cette information a été confirmée par plusieurs de ses anciennes concubines. Elles ont ajouté que l’homme avait l’habitude de s’injecter le pénis afin d’avoir des relations sexuelles avec elles. 

En l’absence de date, il n’y avait aucune preuve pour le condamner pour “comportement zoophile”. Il a toutefois été condamné à un an de probation pour “possession de matériel pédopornographique”. Plus de 147 images et 12 vidéos ont été trouvées sur son ordinateur. 

Bien que les documents montrent des enfants nus, ils n’ont pas été abusés sexuellement. 

Facebook Comments

Partagez cet article
Witson Beaujour
Posté par Witson Beaujour
Witson Beaujour, journaliste-rédacteur, chanteur, musicien et mécanicien industriel. Passionné de reportages, de documentaires et de lecture.