Autrefois, les chatouilles étaient utilisées comme une forme de torture 

Sam Sarah Devilus
Sam Sarah Devilus
Depositphotos
Écoutez cet article

On chatouille quelqu’un dans un moment de rigolade, pour lui faire rire aux éclats, en partageant un moment de complicité avec lui. On chatouille souvent les bébés et les petits enfants pour leur arracher un sourire à eux aussi ou simplement pour jouer avec eux. Mais, savez vous qu’autrefois, ce geste était en réalité une manière de torturer les gens. 

Des chercheurs allemands ont découvert que si nous rions lorsqu’on nous chatouille, ce n’est pas parce que nous trouvons ça agréable, mais parce que les zones activées dans notre cerveau à ce moment-là, sont celles qui permettent d’anticiper la douleur. Un excès de chatouilles peut devenir insupportable : certains s’évanouissent même, si cela dure trop longtemps. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

Il y avait plusieurs tortures autour des chatouilles mais la plus célèbre reste le supplice de la chèvre, où la personne prisonnière était attachée et ses pieds étaient enduits d’eau salée ou de sel directement en contact avec ses plantes de pieds. On faisait alors venir une chèvre qui léchait les pieds de la victime et rendait le supplice insupportable au point que certaines personnes disaient ressentir de la douleur. 

Elle était pratiquée sur les prisonniers et les personnes ayant des démêlés avec la justice ou pour soutirer des renseignements à un tiers. Cela pouvait être pour des codes secrets et des secrets militaires. 

Ces personnes pouvaient même perdre des lambeaux de peaux dû au sel qui était frotté sur la peau nue et qui créait des irritations et des brûlures. 

La torture par chatouillement a été pratiquée pendant la période de la Rome antique avec la chèvre, Vlad III l’empaleur (Prince de Valachie-Roumanie) quant à lui, laissait couler un mince filet d’eau salée sur les pieds de ses prisonniers pendant des jours entiers. Cela les chatouillait jusqu’à devenir insupportable. 

En Chine impériale (-206 av JC – 220 ap JC) la torture par chatouillement était utilisée contre les nobles, dans l’objectif de torturer ces gens de pouvoir sans laisser aucune trace visible. Et c’est pour cette même raison que cette méthode était appliquée contre les homosexuels dans les camps nazis de la seconde guerre mondiale. 

 Ils étaient attachés, nus, puis chatouillés avec une plume d’oie de la plante des pieds jusqu’à l’entre-jambe et aux aisselles. C’étaient d’abord des éclats de rire au début des séances, qui se transformaient en cris de douleur, pour la plus grande satisfaction des barbares nazis qui trouvaient là un moyen non violent de torturer leurs victimes.

Facebook Comments

TAGGED:
Partagez cet article
Sam Sarah Devilus
Posté par Sam Sarah Devilus
Follow:
Journaliste / Communicatrice / Bookstagrameuse.