Décès du célèbre peintre français, Pierre Soulages

Marie-Alla Clerville
Marie-Alla Clerville
décès du célèbre peintre français, pierre soulages
Écoutez cet article

Le célèbre peintre Pierre Soulages, maître de l’outre noir, est décédé à l’âge de 102 ans, ce mercredi 26 octobre 2022, a confirmé d’Alfred Pacquement à l’Agence Française Presse (AFP), un ami de longue date du peintre et président du musée qui porte son nom à Rodez (Aveyron).

Pierre Soulages, un homme si extraordinaire, l’un des plus grands peintres français connus à travers le monde pour ses tableaux mystérieux qui mettent en évidence la couleur noire. Selon l’AFP, il est mort à l’âge de 102 ans suite à une insuffisance cardiaque.

- Advertisement -
Ad imageAd image

Né le 24 décembre 1919, à Rodez, dans une maison modeste du début du XIXe siècle. Le jeune artiste est admis aux Beaux-Arts à Paris à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Il s’est marié en 1942 avec Colette Laurens. Le couple reste solidaire pendant 80 ans, fêtant en ce mois d’octobre 2022 ses noces de chêne.

Un homme exceptionnel

Avec le pigment noir qu’il ne cesse de se vêtir et de peindre, Soulages est parvenu à faire jaillir la lumière. Dès 1947, il a été encouragé par Francis Picabia, ainsi que Fernand Léger. L’artiste-peintre a toujours un amour particulier pour la couleur noir, il a choisi de travailler avec de l’humble brou de noix, utilisé pour teinter le bois, et des brosses de peintre en bâtiment. Il a connu l’un de ses plus grands succès en 1950, ses toiles entrent dans les plus prestigieux musées du monde comme le Guggenheim de New York ou la Tate Gallery de Londres. Il rencontre les principaux représentants de l’École de New York, dont Mark Rothko qui devient plus tard son ami.
Pendant plus de 75 ans, il a exploré ses beaux tableaux, s’attirant la reconnaissance des institutions culturelles et du marché de l’art qui en a fait un des artistes français les plus cotés, de son vivant. Une de ses toiles de 1961, correspondant à sa période rouge, a été vendue à 20,2 millions de dollars américains à New York en novembre 2021. 

Une semaine avant sa mort, il était invité au salon international d’art contemporain Paris Art Basel, aux côtés d’un Picasso ou d’un Kandinsky, ainsi que de la jeune scène émergente mondiale. Son imagination va au-delà en se servant des noirs de peinture à l’huile, qu’il raclait, grattait et modelait presque dans l’épaisseur de la peinture, faisant surgir des nuances de rouge, de bleu et des transparences inattendues.
« J’étais au-delà du noir, dans un autre champ mental. Le pot avec lequel je peins est noir. Mais c’est la lumière, diffusée par reflets, qu’importe », a déclaré le passionné de la peinture avant de succomber.

Hommage au célèbre génie de la peinture
Tristesse en apprenant le décès de Pierre Soulages », a twitté la première ministre Élisabeth Borne. « Il laisse dernière lui une œuvre immense qui traverse le temps, qualifiant aussi le grand peintre d’incroyable réinventeur du noir et maître des lumières » a-t-elle ajouté.
« C’est une grande perte pour le monde de l’art et pour la France », a réagi la ministre de la Culture, Rima Abdul Malak.

« Jusqu’au bout, il a peint, jusqu’à il y a quelques semaines », a déclaré très ému, Benoît Decron, le directeur du musée Soulages à Rodez, joint par l’AFP. 

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Marie-Alla Clerville, communicatrice sociale, rédactrice, designer, webdesigner et hôtelière. Passionnée de l’entrepreneuriat et de la technologie.