L’ex Sénateur Moïse Jean Charles est interdit d’entrée aux États-Unis pendant 5 ans

Stevinsonne Jeune
Stevinsonne Jeune
Écoutez cet article

Dans une interview accordée ce mardi, le numéro 1 du parti politique Pitit Desalin, Moïse Jean Charles a confirmé que les autorités américaines ont annulé son visa et lui contraint de ne pas rentrer aux États-Unis durant les cinq prochaines années.

Suite à son retour au Nigéria, l’ancien Sénateur Moïse a été appréhendé par les agents de l’immigration aux États-Unis et mis en garde à vue pendant que ces derniers analysaient son dossier durant plusieurs heures avant d’être expulsé en Haïti à bord du vol AA 819 Gate D26.

- Advertisement -
Ad imageAd image

« Ils m’ont pris et m’ont mis dans une salle et m’ont demandé des explications sur ma visite et les personnes que j’ai rencontrées au Nigéria et ma conversation avec Maduro en novembre dernier alors que je n’ai pas parlé au président vénézuélien en novembre. Ensuite, j’ai été placé dans une prison (une chambre froide) de minuit à 7 heures du matin avant de m’embarquer dans un avion « , dit-il lors de d’une conférence de presse.

D’un autre côté, l’homme politique a fait savoir qu’au cours de son audition, les autorités américaines lui ont posé beaucoup de questions relatives à sa tournée en Afrique. De ce fait, l’ancien maire de la commune de Milot a annoncé qu’il va poursuivre son combat afin de libérer Haïti.

Il faut souligner que le leader de Pitit Dessalines a été accueilli par des centaines de militants politiques à l’aéroport international Toussaint Louverture qui ont manifesté leur ras-le-bol en érigeant la rue de Delmas avec des barricades et de pneus enflammés afin de protester contre l’acte arbitraire produit par l’immigration américaine contre l’ancien parlementaire Jean Charles Moïse.

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Follow:
Stevinsonne JEUNE, journaliste et rédacteur. Étudiant finissant en sciences juridiques à l'Université d'État d'Haïti Praticien en Droit au sein du tribunal de paix de Delmas.