NETALKOLE

Pourquoi les gens ne souriaient-ils pas sur les anciennes photos ? 

Photo : Family Search

En regardant des photos ou des peintures anciennes, nous faisons toujours la remarque qu’il n’y en a même pas la trace d’un petit sourire. C’est un sérieux pas possible qui est affiché sur les anciennes photographie noir et blanc. 

Avant la photographie, le principal mode de préservation de l’image d’une famille ou d’une personne était un portrait peint sur toile, sur lequel, le sujet affichait une contenance impassible et solennelle. S’il arrivait qu’ils sourient, ce n’était que légèrement. 

Deux raisons expliquent cela. 

La première est qu’à la naissance de la photographie, le temps de pose pour se prendre en photo était particulièrement long, c’était indispensable pour que le photographe saisisse la lumière, et les gens devaient rester immobile pour obtenir une photographie parfaite.  

Il fallait poser pendant environ 10 minutes avant de réussir à se faire prendre en photo. Vous comprendrez donc qu’une expression faciale neutre est plus facile à tenir durant ce moment qu’un sourire.  

L’autre raison est que durant cette période, les photos étaient perçues comme des documents sérieux qu’il fallait laisser à la prospérité et donc, afficher un air sérieux était indispensable.  

Advertisements

Tout cela a un lien avec le sens donné au sourire à l’époque : l’écrivain Mark Twain disait qu’une photographie est un document très important et rien de tel pour la dégrader qu’un stupide sourire immortaliser devant la postérité. Charles Dickens quant à lui avait repris que le sourire est réservé aux dames et aux messieurs qui ne soucient guère de paraître intelligents. 

Les grands sourires, avec les dents, étaient considérés comme inappropriés, et étaient souvent associés à la folie, à l’ivresse ou à un comportement immature. Même après l’introduction de la photographie au 19eme siècles, les gens gardaient la même attitude. 

Ce n’est que durant les années 1900, que l’entreprise Kodak, fabricant d’appareils photo, va changer la donne. Voulant vendre plus d’appareils que possible, elle a décidé de lancer une campagne publicitaire où elle banalise le style sérieux des photographies en faisant une sorte de cérémonial familial, heureux et invite les gens à sourire et à rire sur les photos. 

Elle a mis sur le marché des appareils pas chers comme le Brownie camera par exemple vendu à $1, qui finira par se populariser, et les gens ont commencé à photographier des personnes qui ne posaient pas pour un portrait formel, et donc des gens qui souriaient ou qui riaient. Dès lors, tout le monde montre les dents sur les photos. 

A mesure que la technologie photographique devenait plus accessible aux gens ordinaires, la photographie du sourire spontané est devenue plus courante. Les sourires se sont donc glissés dans la photographie plus formelle, jusqu’à en devenir la norme, et les gens ont commencé à se présenter différemment. 

Autrefois on trouvait ça bizarre et hors norme de sourire sur une photographie, aujourd’hui c’est tout le contraire.

Facebook Comments

Sam Sarah Devilus
Journaliste / Communicatrice / Bookstagrameuse.