EVENT

Haïti et Bénin au cœur du festival «Recontres des musiques du monde»

Pour se réinventer en beauté cette année, le festival « Rencontres des musiques du monde » propose « Spécial Haïti-Bénin», une édition inédite qui mettra par devant la scène la culture musicale des deux pays qui partagent des valeurs similaires.

Les festivals de « Rencontres des musiques du monde » se tiendra cette année du 25 janvier au 1 février. Ce sera l’occasion pour la chanteuse haïtienne Donaldzie Théodore de chanter au côté des sœurs béninoises, les sœurs Teriba qui, de leur côté, valoriseront les musiques et instruments traditionnels béninois. L’annonce a été faite par la FOKAL, organisatrice de ce grand périple culturel.

En effet, « Rencontres des musiques du monde » est un festival multiculturel qui offre des concerts de toutes les couleurs musicales. Il aurait dû se tenir en juin dernier, mais a été empêché par des difficultés en raison de la situation instable à la capitale, qui d’après la FOKAL « n’a pas permis de garantir la réalisation des activités dans les conditions suffisantes ».

Advertisements

Toutefois, la balade culturelle est bel et bien prévue avec la Résidence de création de Donaldzie Théodore/Teriba, un concert à la Maison de Dufont, en partenariat avec le Centre D’art, dans le cadre de l’exposition « vives » et avec notamment un atelier de percussion ouvert aux femmes percussionnistes », a t-on pu lire dans la programmation succinct pour la semaine du festival.

Les chanteuses qui auront à synthétiser cette aventure culturelle ont déjà laissé leurs empreintes dans leur culture respective. Donaldzie Théodore est une jeune chanteuse pianiste qui a récemment partagé une scène avec l’icône de la musique haïtienne, Émeline Michel. Quant aux sœurs Teriba, nom qui signifie «Humilité» en Yoruba (langue béninoise), elles sont réputées pour leur album “Gan N’a Ho” paru en 2006.

Si les rythmes musicaux des deux pays se diffèrent, ils sont reliés entre autres par les racines du vaudou, qui à l’instar de nombreux pays du continent africain, traverse les deux cultures. Une similarité qui se consolide à travers l’administration vouée au précurseur de l’indépendance haïtienne (Toussaint Louverture) qui est vénéré en Haïti comme au Bénin.

Facebook Comments

Netalkole Media
Restez informé(e) 7 jours sur 7, 24h sur 24, des événements marquants de l’actualité haitienne et internationale.