JUSTICE

Les cambriolages répétés du Palais de Justice témoignent l’incompétence des dirigeants de l’exécutif et des autorités judiciaires”, selon le CADDHO 

Photo : Minujusth

Le Collectif des avocats pour la défense des droits de l’homme (CADDHO), dit condamner l’inaction des autorités gouvernementales face aux cambriolages répétés du Parquet de Port-au-Prince. Lors du dernier cambriolage, plusieurs bureaux de juges d’instruction ont été vandalisés, de ce fait Me Arnel Rémy, demande aux autorités concernées de prendre des mesures pour contrer l’action de ces malfrats. 

Des individus mal intentionnés cambriolent régulièrement le Palais de justice. Selon le rapport de Me Jacques Lafontant, le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, les cabinets d’au moins six (6) juges d’instruction ont été vandalisés, et cinq (5) substituts commissaires du gouvernement ont également été cambriolés et vandalisés. 

“Entre quatre (4) à cinq (5) cambriolages ont été enregistrés au niveau de l’organisme de défense des droits humains, au cours des derniers mois. La constance de ces exactions témoigne clairement l’incompétence des dirigeants de l’exécutif et des autorités judiciaires qui ne parviennent même pas à sécuriser un bâtiment, mais aussi cela prouve, le niveau de l’emprise des bandits armés sur cette partie de la capitale haïtienne”, a déclaré Me Arnel Rémy, soulignant que, plusieurs dossiers sont emportés par les dévaliseurs, une situation qui aurait des graves conséquences sur le système judiciaire. 

Advertisements

” Nous risquons d’assister à une augmentation considérable du phénomène de détention préventive prolongée, et par manque de preuves, la relaxation de certains”, a martelé l’homme de loi, plaidant en faveur des droits des prisonniers et en leur garantissant un procès légitime. 

Par ailleurs, Me Rémy exhorte les autorités concernées, de se focaliser sur la demande du Barreau de Port-au-Prince, en prenant des dispositions nécessaires afin de relocaliser le Palais de justice, pour permettre la prise en charge de nombreux dossiers en souffrance. 

Le Parquet de Port-au-Prince, est situé au Boulvard Harry Truman, (au Bicentenaire), cette zone est dirigée par des gangs armés depuis un certain temps. Une situation qui a conduit des partenaires du système judiciaire, notamment le Barreau de Port-au-Prince, à demander la relocalisation du Palais de justice, une demande dont l’exécutif n’a pas encore donné suite. 

Facebook Comments

Mackendy Filderice
Étudiant en sciences politiques à l'Université Quisqueya, Journaliste-Rédacteur à Netalkolemedia, Publiciste, Humanitaire. Amoureux de la vie et de l'apprentissage.