NATIONAL

Port-Au-Prince se réveille sous la colère des chauffeurs de taxi-moto   

Plusieurs quartiers et rues de la région métropolitaine de Port-au-Prince ont été bloqués jeudi par des barricades en feu, érigées par des chauffeurs de taxi-moto afin de protester contre la pénurie de carburant dans les stations de services.  

Les chauffeurs de taxi-moto se sont également plaints de la flambée des prix du carburant sur le marché noir en raison des pénuries de carburant, passant de 200 gourdes le gallon à 2 500 gourdes. 

Des centaines de personnes attendent en vain aux arrêts de bus des véhicules de transport en commun, qui ont pratiquement disparu des rues en raison des pénuries de carburant. 

Advertisements

Dans la même veine, le syndicat des camionneurs de produits pétroliers s’est mis en grève ce jeudi “pour dire non au phénomène d’insécurité”. 

En ce sens il faut souligner que la prise de contrôle de certaines zones par des bandes armées qui opèrent à Port-au-Prince est l’une des causes qui a entravé l’approvisionnement en carburant et provoqué la pénurie, récurrente depuis trois mois. 

Depuis l’assassinat du président Jovenel Moise le 7 juillet, la crise socio-politique et économique d’Haïti s’est aggravée, avec une augmentation des enlèvements, des vols, des viols et des attaques à main armée. 

Facebook Comments

Ravensley Boisrond
Journaliste, Amateur de littérature et de la photographie, grand passionné du multimédia