Refoulé en Haïti par les Etats-Unis, Assad Volcy offre sa version des faits

Witson Beaujour
Witson Beaujour
refoulé en haïti par les etats unis, assad volcy offre sa version des faits
Écoutez cet article

Assad Volcy, propriétaire de Gazette Haïti, a été refoulé en Haïti par les États-Unis hier (vendredi 4 novembre 2022). Il a été interrogé pendant huit heures après avoir été détenu par les services d’immigration américains. Après l’entretien, son visa a été annulé et il a été renvoyé en Haïti.

Dans une interview accordée à VBI, Assad Volcy, PDG de la Gazette d’Haïti, a confirmé qu’il avait été rejeté par les États-Unis après avoir quitté le pays pour assister aux funérailles d’un proche.

- Advertisement -
Ad imageAd image

« Je suis arrivé à l’aéroport de Fort Lauderdale. Lorsque je suis arrivé à l’immigration, la personne qui m’a pris en charge m’a appelé à plusieurs reprises et j’ai décroché le téléphone dans un endroit où les appels n’étaient pas autorisés. J’ai été appelé deux fois. J’ai été détenu pendant huit (8) heures face à des personnes qui devaient vérifier mes documents et mes affaires », a déclaré Assad Volcy avant de poursuivre.

« Lors d’un échange avec quatre agents de l’immigration américaine, ils m’ont dit que j’avais mené des manifestations violentes devant l’ambassade des États-Unis en Haïti. J’ai dit que dans le passé, j’avais participé à des manifestations contre la position des États-Unis en Haïti, mais pas à des manifestations violentes », a ajouté le patron de presse.

Il a souligné que lors de l’audition, les agents l’ont également interrogé sur ses relations avec des hommes politiques tels que Jean-Charles Moise et Nenel Cassy.

 » En tant que responsable des médias, je peux parler à n’importe qui ai-je répondu ». Ils m’ont demandé si je n’avais pas utilisé mes médias pour transmettre un message de violence contre les États-Unis. Je leur ai dit non. Ils ont dit qu’ils avaient des preuves que j’avais organisées des manifestations violentes devant l’ambassade des États-Unis, qu’ils n’ont pas fournies. Puis ils m’ont informé qu’ils avaient annulé mon visa », a ajouté M. Volcy.

Il a rappelé que ce n’était pas la première fois qu’on lui retirait son visa américain. En 2010, il s’est souvenu que son visa américain avait été retiré.

Facebook Comments

- Advertisement -
TAGGED:
Partagez cet article
Witson Beaujour, journaliste-rédacteur, chanteur, musicien et mécanicien industriel. Passionné de reportages, de documentaires et de lecture.