Thédu’20 et TransfòmAtis apportent K-Fou yo et du théâtre San Sal

Revital Lynch
Revital Lynch
thédu’20 et transfòmatis apporte k fou yo et du théâtre san sal
Écoutez cet article

La Place Boyer, le Carrefour de la Renaissance (Kafou Ayopò) et d’autres espaces publics (coin de rues) sont transformés en scène de théâtre pour accueillir la création ‘K-Fou yo’ à l’occasion de l’activité intitulée Teyat San Sal, lancée le vendredi 12 août 2022. 

Il était déjà dix sept heures, sous un ciel menaçant, dame pluie avait même annoncé sa présence, un décor qui ressemblait à un cimetière, des instruments de musique, des enceintes sonores, la place Boyer était transformée en scène de théâtre pour accueillir le lancement de l’activité Teyat San Sal, le vendredi 12 août 2022. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

Marc Edouard Jean, metteur en scène du collectif Thédu’20, explique que le thème Teyat San Sal est une expression creole et polysémique qui exprime le fait de jouer du théâtre même sans salle de théâtre, car la situation du pays n’offre pas beaucoup d’opportunité aux comédiens de performer et il n’y a vraiment pas de salles destinées aux performances théâtrales. En d’autres termes, l’expression Teyat San Sal est une forme de théâtre qui parle dans la voix des sans voix, au nom de ceux que la société traite de san sal, les sans aveux. 

C’est avec la création intitulée K-Fou yo que la compagnie Thédu’20 en partenariat avec Tranfòmatis, une structure dirigée par Neno Gabers du Centre Culturel Brésil-Haïti, ont lancé le projet Teyat San Sal, sur la place Boyer. 

K-Fou yo est une création, mise en scène de Marc Edouard Jean, jouée par la compagnie Thédu’20 et des amis, qui traduit la réalité de plusieurs citoyens de la société haïtienne vivant le désordre qui sévit au pays, à l’intérieur même de leurs têtes. Ce désordre qui affecte presque tout, même l’amour, l’amour du prochain ou encore l’amour pour son autre moitié, selon les explications du metteur en scène. 

K-Fou yo est une rencontre entre divers personnages qui viennent étaler leur lot de soucis dans un lieu de rencontre où ils jouent à l’envie de vivre, l’envie d’exister, où exposent leurs misères comme des marchands qui liquident leurs commerces. C’est aussi un mariage entre théâtre et musique, raconte le metteur en scène Marc Edouard Jean. C’est du théâtre de rue, du théâtre urbain, un style propre aux créateurs tels qu’Eugène Ionesco et Augusto Boal. 

Cette création a aussi bénéficié des touches de personnalités expérimentés du domaine artistique, tels que Jean Ronald Pierre qui a assuré le son, Daroosse J. Bourdeau qui s’est occupé de la scénographie, Edris Fortuné et Isaac Dorvilus qui ont assuré les prises de photo et Steven Aristil qui a pris en charge les captures d’images pour la production du clip dudit spectacle. 

Ce projet bénéficie du soutien du programme TransfòmAtis initié au Centre Culturel Brésil-Haïti devra se poursuivre durant l’été et d’autres projets similaires sont annoncés par Marc Edouard Jean et Neno Gabers dans les prochains jours. 

Facebook Comments

TAGGED:
Partagez cet article
Revital Lynch
Posté par Revital Lynch
Follow:
Ray est un jeune web entrepreneur et journaliste évoluant dans le monde du multimédia. Il est un passionné de la technologie et de ses sciences connexes.