SOCIÉTÉ

Zoom sur la journée mondiale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

Ce jeudi 25 novembre 2021 marque la journée internationale de la violence à l’égard des femmes. Célébrée dans le monde entier depuis en 1960 chaque 25 de ce mois. 

Les droits des femmes sont des droits revendiqués pour les femmes et les jeunes filles dans de nombreuses sociétés à travers le monde et constituent la base du mouvement pour les droits des femmes du XIXe siècle ainsi que le mouvement féministe du XXe siècle. Dans certains pays, ces droits sont institutionnalisés ou soutenus par la loi, la coutume locale et le comportement. 

L’origine de la violation des femmes et filles remonte en 1960, lorsqu’en République Dominicaine les sœurs Mirabal furent assassinées parce qu’elles militaient pour leurs droits. Elles devinrent alors les symboles du combat pour éradiquer ce fléau qu’est la violence à l’égard des femmes. 

Selon le dernier bilan des Nations-Unies sur le Meurtre de femmes et de filles pour l’année 2020 : 47 000 femmes et filles ont été tuées par leurs partenaires ou leurs proches ou d’autres membres de leurs familles. 

Selon la directrice de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) Ghada Waly, la jeunesse féminine est la principale victime des violences meurtrières chez-elles partout dans le monde, qui se figure au moins six meurtres sur dix commis par des partenaires intimes ou d’autres proches. 

Advertisements

L’ors de cette occasion, l’Organisation des Nations-Unies en a tiré l’avantage afin de promettre le développement d’un cadre statistique dans le monde pour qu’elle puisse mesurer ces meurtres, investir dans la prévention, faire exécuter les lois et les actions spéciales, et garantir des sanctions et des procès afin de punir les auteurs de ces meurtres. 

De ce fait, plusieurs organisations humanitaires, dont Amnesty International et d’autres ont uni leur force pour que ce phénomène vient d’attirer l’attention de l’opinion publique sur les violences perpétrées quotidiennement à l’encontre des femmes.  

REDACTION : Stevinsonne JEUNE 

COPYRIGHT : NETALKOLEMEDIA 2021 

Facebook Comments

Stevinsonne Jeune
Stevinsonne JEUNE, journaliste et rédacteur. Étudiant finissant en sciences juridiques à l'Université d'État d'Haïti Praticien en Droit au sein du tribunal de paix de Delmas.