EVENT

Avec Nervno fils de plume, Haïti sera au festival du MASA cette année  

Nervno Fils de plume représentera Haïti à la 12ème édition du festival du Marché des Arts du Spectacle d’Abidjan (MASA) en Côte d’Ivoire. Pour l’occasion, le slameur de la décennie en Haïti sera sur scène pendant plusieurs jours. 

Nervno Fils de plume, de son vrai nom Nerva Noël, est attendu à la 12ème édition du festival du MASA qui se tiendra du 5 au 12 mars 2022, sous le thème « les industries culturelles et créatives, le défi des contenus ». Encore une fois, ce slameur, très connu dans le milieu, aura la lourde tâche de faire valoir la fierté de notre bicolore. Il sera sur scène les 5 et 9 mars prochain.  

Cette année, pour la douzième édition de ce festival bisannuel, 6 disciplines seront présentes : slam, théâtre, danse, cirque, humour et contes. 1168 candidatures ont été déposées mais seulement 73 ont été sélectionnées. 

Le MASA est un programme de développement culturel des arts du spectacle africain. Ses objectifs sont à titre principal : le soutien à la création et à la production de spectacle de qualité, la facilitation de la circulation des créateurs et leur production en Afrique et dans le monde, la formation des artistes et des opérateurs de la chaine de production des spectacles et le développement du secteur des arts de la scène (Musique, Théâtre, Danse) relevant du continent africain.   

Nervno nous parle de sa participation au festival du MASA 

En prélude à sa participation à la douzième édition du festival du MASA. Nervno a accordé une interview à la rédaction de Netalkole Media où il nous a parlé de sa sélection, de ce qu’il a tiré de sa participation à la dernière coupe du monde de slam – qui s’est déroulé en France du 11 au 16 mai 2021 – qui lui sera utile pour ce nouveau événement et de sa préparation, entre autres.  

Netalkole Media : Dis-nous, comment ont été les procédés pour ta participation au festival du MASA ? 

Nervno : Fallait envoyer un dossier complet et solide puis il y a un comité qui va trancher selon sa pertinence. 

NAK : Tu fais partie des 73 sélectionnés, parmi 1168 postulants, comment as-tu réagi en apprenant la nouvelle ?  

Advertisements

Nervno : J’étais vraiment enchanté parce que cela signifie que mes travaux ne sont pas seulement appréciés en Haïti mais aussi au niveau international. En outre, parmi tous ces artistes et toutes ces disiplines, mon slam, que dis-je le slam haïtien a pu se créer une place aussi. 

NAK : Comment avances-tu avec les préparatifs ? Es-tu en contact avec l’état haïtien ?  

Nervno : Ça avance assez bien, mon équipe et moi se donnons à fond. Quant à L’État haïtien, rire, silence radio comme d’hab mais ce n’est pas parce que l’on n’a pas frappé leur porte.  

NAK : Représenter Haïti une énième fois sur la scène internationale te fait ressentir quoi ?  

Nervno : Que je ne suis pas le meilleur slameur haïtien de la décennie pour rien et c’est en effet le résultat d’une tonne de nuits blanches. 

NAK : Y a-t-il quelque chose que tu as appris lors de ta participation à la coupe du monde de slam qui te sera utile pour cette nouvelle aventure, selon toi ? 

Nervno : Bien sûr, surtout en ce qui concerne le choix des textes. Le public francophone hormis Haïti est surtout interpellé par des slams qui éveillent la conscience. 

NAK : Tu as un message a lancé à tes frères slameurs et/ou au peuple haïtien ? 

Nervno : Le message je l’envoie aux artistes haïtiens. Il faut qu’ils sachent que ce que l’on appelle HMI ne pourra les emmener plus loin que le festival de compas à Miami, ils vont toujours se casser les dents sur scène face aux autres artistes étrangers. On a peu d’artistes qui sont dans la logique de construire une carrière, de gérer la postérité, nous avons plutôt tendance à suivre les tendances et hélas, tout ce qui est à la mode est appelé à être démodé. 

Facebook Comments

Peterson Dorsainvil
Peterson Dorsainvil est journaliste, écrivain, slameur et amoureux fou des lettres. En quête de moi-même, je fais de ma plume ma boussoule dans ce monde désorienté.