PORTRAIT

Focus sur le comédien, Kenny Laguerre 

Kenny Laguerre est un comédien et acteur qui a débuté sa formation de théâtre en 2006 au sein de la Compagnie Théâtrale Ayizan (fondée en 2004), collectif qui lui a valu son surnom de Kenny Ayizan, il évoluait au sein de cette compagnie sous la direction du feu Georges Nesly, le premier metteur en scène qui a offert à Kenny ses premières notions d’Art Dramatique et de formation de l’acteur basé sur les techniques de Constantin Stanislavski.  

Kenny Laguerre est né le 20 novembre 1985, à la rue du Centre, à Port-au-Prince (Haïti), où il a passé́ toute son enfance et sa jeunesse. Il a reçu son Diplôme d’Etudes Secondaires au Collège Le Normalien, et il a fait des études professionnelles dans l’électrotechnique au Canado Technique. Son esprit artistique est aussi partagé avec un monde de technologie, par contre, il a fait de l’art, du théâtre particulièrement. En 2009, Kenny entre au Petit Conservatoire de Daniel Marcelin où il a appris de nouvelles techniques. Il a suivi en 2009, une formation sur le théâtre de Rue, sous la direction de la FOKAL (Fondasyon Konesans ak Libète) avec les pédagogues du Théâtre de l’Unité́, Jaques et Hervé.
 

Il réside actuellement à Delmas et pratique le métier de comédien et assure des formations de théâtre pour des jeunes écoliers et aspirants comédiens. Kenny assure le rôle de Responsable Culturel de l’Association International de Théâtre pour jeune (ASSITEJ) et aussi celui de Conseillé artistique de Bouquet d’Espoir.  

Kenny a animé́ l’atelier de théâtre à Artimon, un projet issu d’un partenariat entre ASSITEJ-Haïti et le Centre Culturel PyePoudre. En 2011, Kenny a participé́ au colloque international de Biarritz en collaboration avec le Théâtre du Versant, où il a fait une lecture spectacle du texte “Le Cri des Oubliés” écrit par son mentor et metteur en scène Georges Nesly, il a incarné le personnage d’une fillette de 10 ans.  

PARCOURS ARTISTIQUE   

En 2015, il a joué́ le rôle de Boudin dans la création intitulée ”Sang Brides” dont Ketsia Vaïnadine Alphonse est l’auteure et Miracson Saint-Val le directeur de création.  

En 2016, il a participé́ en tant que comédien à la deuxième saison de TIM TIM, feuilleton radiophonique produit selon la Méthodologie Sabido d’Éducation sous la direction de Christina Guérin. En 2019, il a incarné le rôle de Piram dans la pièce de ”Pèlen Tèt” écrit par Franck Étienne et la mise en scène a été assurée par Estalove Tropfort. Il a incarné le rôle du frère Joachim dans le texte ”Quelque chose au nom de Jésus ” écrit par Rolaphton Mercure, à l’occasion de la 16e édition du Festival Quatre Chemins.  

Kenny a incarné de nombreux personnages dans plusieurs créations à savoir : ”Foukifoura”, “Adjanoumelezo”, ”Gout Lapli” et ”Métamorphose” avec la Compagnie Théâtrale Ayizan. Avec la compagnie Bazou, il joue dans « Sang Brides », au ‘Petit Conservatoire, il a incarné le rôle d’un rappeur dans « La Traversée » dirigé par Brunatch Zéphir. Il incarna le rôle d’un artiste engagé dans « Totolomannwèl », œuvre de Franck Étienne mise en scène par la compagnie Nif dirigé par Jean-Marc Voltaire. 

De 2015 à 2017, Kenny observa quelques années sabbatiques puis il revient sur la scène dans « Sang Brides » et depuis il incarne d’importants personnages dans d’importantes créations telles que :  

Advertisements

– « Pèlentèt », œuvre de Franketienne mise en scène par Staloff Tropfort pour le compte de la compagnie ADRECE, en 2018  

-Quelque chose au nom de Jésus dans laquelle il incarne le rôle de Frère Joachim au Festival Quatre Chemins, en 2019,  

-« Pèlentèt », première représentation (en direct d’une œuvre théâtrale en juillet 2020)
   

– « Reconstruction », œuvre de Guy Régis Junior, mise en scène, à l’occasion du Festival Quatre Chemins, par Eliézer Guérizmé, en novembre 2020, cette création dépeint la réalité chaotique qui a régné à Haïti après le séisme du 12 janvier 2010,   

-« Tranzit », écrit et mise en scène par Gaëlle Bien-Aimé, représentée à l’Institut Français d’Haïti puis en tournée, en 2021.
 

Kenny Laguerre a joué́ le premier rôle masculin dans « Nap Boule », un court-métrage d’Alexandrine Benjamin, tournée en 2021, à Jacmel en Haïti. Il poursuit sa carrière d’acteur et prévoit d’autres rôles dans d’autres projets. Avant de paraitre sur l’écran, il avait déjà̀ prêté́ sa voix dans des feuilletons radiophoniques tels que : « Zoukoutap » de Christina Guérin et « Tetelestay » d’Amos César.

 Derrière le comédien et le technicien, se cache un homme chaleureux et jovial. Kenny ne se découragejamais et il vit ses rêves comme il le souhaite. Il est encore célibataire et laisse un peu son cœur pour vivre l’amour de l’art qu’il pratique.   

Principales diffusions au cours des trois dernières années :   

– « Quelque chose au nom de Jésus » – Personnage de Frère Joachim (Festival Quatre Chemins – Novembre 2019)
   

– « Pèlentèt », première représentation (en direct d’une œuvre théâtrale en juillet 2020)
   

– « Reconstruction », œuvre de Guy Régis Junior, mise en scène, à l’occasion du Festival Quatre Chemins, par Eliézer Guérizmé, en novembre 2020, cette création dépeint la réalité chaotique qui a régné sur Haïti après le séisme du 12 janvier 2010,   

– « Tranzit », écrit et mise en scène par Gaëlle Bien-Aimé, représentée à l’Institut Français d’Haïti puis en tournée, en 2021.   

Facebook Comments

Ravensley Boisrond
Journaliste, Amateur de littérature et de la photographie, grand passionné du multimédia