Le prix Dubreuil du premier roman SGDL décerné à Jean D’AMÉRIQUE pour son roman “SoleiL à Coudre”

Guerby Jean
Guerby Jean
Crédit Photo : Mediapart
Écoutez cet article

Le prix Dubreuil du premier roman SGDL 2021 a été attribué, samedi, à l’écrivain Jean d’Amérique, récompensant son œuvre “Soleil à coudre” publié chez Actes Sud. Deux prix pour le poète en un mois. 

Lauréat du prix APOLLINAIRE DÉCOUVERTE 2021, l’écrivain, dramaturge haïtien, Jean D’AMÉRIQUE remporte une nouvelle récompense en moins de deux semaines, il s’agit du prix Dubreuil du premier roman 2021 SGDL pour son 5è livre, son premier roman “Soleil à coudre”, après le succès de ” Atelier du silence” son recueil de poésies. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

La nouvelle a été confirmée ce samedi 20 Novembre 2021 sur ses réseaux officiels sur lesquels l’auteur a gravé ces mots : 

 « Des lettres arrachées à la longue nuit de mon pays. Des mots venus de mes entrailles. Un cri conçu dans sa chair. Bref, un texte qui compte pour moi de le voir faire une si belle route ! » un texte dans lequel il peint les violences quotidiennes que subit son Alma mater. 

Le prix Dubreuil du premier roman SGDL est un prix doté de 2000 € par le legs André Dubreuil, attribué tous les ans à un auteur français ou francophone pour son premier roman, remis lors de la session des Prix Révélation de la SGDL, pour encourager le jeune talent de la littérature. Cette année l’initiateur du festival de poésie ” Transe Poétique” a brandit l’âme haïtienne dans son œuvre qui a bien été récompensée par ce prix. 

Un reflet du poids lourd de l’insécurité, l’auteur très prisé par les jeunes explique les circonstances de son inspiration  

« Dans mon roman, j’ai essayé de donner à voir ces gens dans ces lieux avec leur dignité et de construire quelque chose comme mon Héroïne Tête Fêlée, elle est dans ce chaos où elle subit la violence, et parfois amenée à reproduire cette même violence, en fait, elle veut juste survivre. »  

Martèle le nouveau symbole de fierté des jeunes dans une interview accordée à France 24 le 3 juin 2021 suite à la publication, chez actes sud ‘’Soleil à Coudre”, son premier roman dans lequel l’histoire se déroulant à cité de Dieu, marquée par la violence des gangs « Cette violence réelle, quotidienne, ce n’est pas le peuple haïtien qui l’a créé, il hérite de cette violence créée par l’État qui la nourrit tous les jours » a affirmé l’auteur engagé à l’antenne de France 24 

« Ce livre soleil, « j’ai été obligé de l’écrire pour raconter ce qu’on a fait à ma jeunesse, de notre enfance » conclut le dramaturge dans cette interview. 

Rappelons que le poète vit depuis quelque temps en résidence artistique en France, outre ces deux prix en un mois, “Atelier du silence” est toujours attendu pour 2022 puisque ce dernier a été sélectionné au prix Heather-Dohollau 2022, donc une nouvelle possibilité pour le conquérant de titres. 

REDACTION : Guerby JEAN 

COPYRIGHT : NETALKOLE MEDIA 2021 

 

Facebook Comments

Partagez cet article