10 films et séries qui dénoncent les violences à l’égard des femmes

Sam Sarah Devilus
Sam Sarah Devilus  - Rédactrice
10 films et séries qui dénoncent les violences à l'égard des femmes

Le 25 novembre dernier a marqué la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Officiellement proclamée par l’ONU le 25 novembre 1999, celle-ci vise à sensibiliser l’opinion publique sur toutes les formes de violences sexistes, psychologiques et sexuelles dont les femmes sont victimes.

Certains dénoncent les violences contre les femmes par la musique, et d’autres par des films. On vous propose donc 10 films et séries qui abordent le sujet. Les âmes sensibles sont priées de s’abstenir.

- Advertisement -
Ad imageAd image

1- Jusqu’à la garde
Récompensé à quatre reprises aux César en 2019, dont le prix du meilleur film, et auréolé du Lion d’argent à la Mostra de Venise en 2017, jusqu’à la garde est un film glaçant sur les violences conjugales et intrafamiliales, un film où la violence est sourde et rentrée, rendant ses éclats d’autant plus marquants. Miriam et Antoine sont en plein divorce, et Miriam cherche à protéger son fils de 11 ans d’un père qu’elle accuse de violences répétées. Malgré ses efforts, ce dernier obtient la garde partagée de Julien.

2-La Couleur pourpre, de Steven Spielberg
Adapté du roman d’Alice Walker, couronné du prix Pulitzer en 1983, La Couleur pourpre aborde les questions douloureuses des violences faites aux femmes. Célie, adolescente victime des relations incestueuses de son père, qui lui donne puis lui arrache deux enfants, est mariée de force à un mari violent incarné. Subissant les abus de ce mari tyrannique qui la réduisent au rang d’objet sexuel, Célie est traumatisée, mais s’accroche à l’espoir de retrouver sa sœur, Nettie. Ce qui la fera finalement tenir, ce seront ses rencontres déterminantes avec des figures féminines inspirantes.

3-Agir
Zohra n’arrive pas à quitter son mari Omar, malgré les violences qu’elle subit, mais sa rencontre avec un maître de kung-fu va tout changer.

4- ce n’est pas de l’amour
Laetitia, jeune mère au foyer, découvre que sa voisine Hélène est victime de violence conjugale. Harcelée mentalement et physiquement par son mari, homme en apparence charmant, Hélène refuse d’accepter son statut de victime jusqu’à se considérer coupable. Devant ce déni douloureux, Laetitia tentera tout pour la sauver.

5-L’emprise
L’histoire d’une mère de quatre enfants qui se retrouve dans le box des accusés des Assises de Douai, pour le meurtre de son mari, un homme qui l’a battue et torturée pendant leurs dix-sept ans de mariage.

6-Inesquivable
Après avoir subi un viol, une jeune Américaine est accusée de faux témoignage au terme d’une enquête bâclée. Révélé par deux journalistes dans une enquête publiée en 2015, son calvaire a inspiré cette minisérie entre drame intimiste et polar. Huit épisodes qui fustigent le déni des institutions face aux violences faites aux femmes.

7-The Magdalene Sisters
Irlande en 1964, dénonçait efficacement les abus perpétrés par l’Église catholique contre des jeunes filles qu’elle juge coupables d’avoir été violées ou mises enceinte, ou d’être simplement trop pauvres, trop jolies, trop libres. Réalisée par l’acteur et réalisateur Peter Mullan, cette plongée dans un couvent aux allures de prison raconte l’enfer de la misogynie systémique.

8-Maid
Cette série est devenue un phénomène dès son arrivée sur Netflix. Adaptée du best-seller autobiographique de Stéphanie Land, Maid raconte l’histoire d’Alex, qui vient de quitter son petit ami violent. La jeune mère de 25 ans accepte un job sous-payé de femme de ménage pour subvenir aux besoins de sa fille. On la suit dans ses galères financières, dans les casse-têtes administratifs pour obtenir des aides, et pour se reconstruire après avoir fui cette relation abusive. La série montre la difficulté pour certaines femmes de se considérer comme des victimes quand elles n’ont pas reçu de coups. Elle aborde avec justesse la difficulté de se détacher de l’emprise de l’autre et les conséquences sociales et financières des violences.

9-I May Destroy You
Le show avait suscité une standing ovation lors des derniers Emmy Awards et reçu le prix du meilleur scénario dans une minisérie. Dans cette autofiction, l’actrice et réalisatrice Michaela Coel se confie sur le viol dont elle a été victime en 2016. La série décrit le parcours d’Arabella, une jeune londonienne qui a été droguée et violée dans un bar, et montre sa reconstruction psychologique, les mécanismes de défense qu’elle met en place, sa relation avec ses amis et leur réaction quand elle leur fait part de son expérience traumatique. I May Destrou You questionne la sexualité, le consentement, le viol et les agressions sexuelles.

10-Big Little Lies
Cette série a des airs de Desperate Housewives: beauté, richesse et amies qui se retrouvent pour échanger sur leur vie californienne et leurs familles parfaites. Mais la réalité est plus sombre, et met en lumière les violences faites aux femmes. La série aborde le viol, les violences physiques, psychologiques et conjugales. Le spectateur est témoin de cette brutalité et de la complexité des relations toxiques et abusives.

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Sam Sarah Devilus
Par Sam Sarah Devilus Rédactrice
Follow:
Journaliste / Communicatrice / Bookstagrameuse.