NATIONAL

La représentation des corps noirs en médecine, un débat soulevé suite à une illustration d’un fœtus noir, dans le corps d’une femme noire 

Que ce soit dans les livres médicales, de biologie ou des affiches chez le médecin, il n’y a presque jamais d’illustrations de personnes noires, un jeune étudiant en médecine originaire du Nigéria, se donne le devoir de changer ça. 

Chidiebere Ibe, étudiant en première année de médecine au royaume unis, à posté sur sa page instagram le 24 novembre dernier, la représentation d’un fœtus noir dans le corps d’une femme noire, une grande première, puisqu’on n’a jamais vu auparavant pareille illustration. En plus d’avoir récolté plus de 80.000 likes, cette illustration a relancé le débat sur la diversité en médecine, notamment la représentation de personnes noires.  

Répondant aux questions du Huffpost UK, une infirmière a déclaré que c’était la première fois qu’elle voyait un bébé noir illustré. 

“Je n’avais jamais vu un bébé noir en image avant -j’ai dû regarder une deuxième fois pour en être sûre. Ça ne devrait pas être si surprenant, ce n’est qu’une illustration médicale. Néanmoins, ça fait six ans que je fais des études dans ce milieu, je n’avais jamais vu d’illustrations de personnes noires ou marron, à part quand il s’agissait de problèmes de peau et là encore, c’était rare” 

Plusieurs internautes ont commenté la publication en lançant la même phrase que c’était la première fois qu’ils voyaient une telle illustration et souhaitaient une plus importante représentation de personnes noires dans la médecine. L’illustrateur se dit ravi et surpris du succès de son dessin. 

“Je ne l’aurais jamais imaginé et ça fait du bien de savoir que le mot est passé et que les choses vont changer”, déclare-t-il au Huffpost UK. 

A noter que Chidiebere Ibe a appris l’illustration médicale en autodidacte et cette envie lui est venue de l’absence de représentation des corps noirs dans les illustrations médicales contemporaines. Un déséquilibre flagrant.  

“Je ne faisais que défendre ce en quoi je crois, l’égalité dans la santé à travers des illustrations médicales. J’ai fait le choix délibéré de constamment m’engager pour l’inclusion des personnes noires dans la littérature médicale.” 

A-t-il déclaré à un reporter de la NBC news. 

Le problème de ne jamais voir une maladie sur une personne noire illustrée va un peu plus loin, surtout avec les maladies de la peau. Les étudiants en médecine ne sont pas habitués à voir des représentations de ces maladies sur des peaux noires et peuvent douter de leur diagnostic et les malades aussi ont du mal à se fier au jugement des médecins ou à savoir exactement ce qu’ils ont sur la peau par une recherche internet. 

Advertisements

“Quand j’ai une éruption cutanée, je m’inquiète toujours de ne rien voir qui y ressemble sur Internet, puisque tous les exemples sont sur des peaux blanches. Et avec les médecins, j’ai parfois l’impression que c’est au petit bonheur la chance : si celui sur lequel je tombe a l’habitude des peaux noires, il saura rapidement, sinon… c’est la galère.” 

A expliqué une jeune femme. 

“Un jour, j’ai reçu en consultation un enfant noir qui avait la varicelle, et j’ai douté de mon diagnostic. On ne prend pas l’habitude de voir toutes les lésions sur les peaux foncées, pendant nos études, et la plupart de mes patients, dans ma zone géographique, sont blancs. C’était la première fois que je voyais une varicelle sur une peau noire, et je ne l’avais jamais vue dans mes supports de cours. J’ai préféré appeler un médecin avec plus d’expérience que moi pour confirmer.” 

A déclaré un étudiant en 3eme année d’Internat en médecine générale. 

Ne pas voir la manière dont une pathologie se présente sur une peau noire peut déboucher parfois sur un mauvais diagnostic ou un retard de prise en charge, et mettre la vie des patients en danger. Aux États-Unis, des statistiques indiquent un taux de survie après 5 ans au cancer de la peau à 92% pour les personnes blanches, et 67% pour les personnes noires. 

Idiebere Ibe n’est pas à son premier dessin. On retrouve sur sa page instagram, plusieurs représentations de maladie de la peau ou autres pathologies sur personnes noires. 

 

“Je veux montrer au grand public, à travers mon compte Instagram, ce à quoi peuvent ressembler certaines maladies sur les personnes noires, mais aussi démocratiser la diversité des corps noirs.”   xplique l’illustrateur.

 

 

Facebook Comments

Sam Sarah Devilus
Journaliste / Communicatrice / Bookstagrameuse.