CULTUREEVENT

Lancement de la 6ème édition du Festival Slam Haïti “Krèm-Lank” 

La 6ème édition du Festival Slam Haïti “Krèm-Lank” aura bel et bien lieu cette année du 26 au 29 décembre 2021 autour du thème « Femme, entre la violence et la vie/ fanm, ant vyolans ak lavi » un choix qui s’inscrit dans la démarche de sensibilisation contre la violence à l’égard des femmes et des filles, a fait savoir Chouno Lamarre, le président de l’association Krèm-Lank. 

La 6ème édition du Festival Slam Haïti “Krèm-Lank” aura bel et bien lieu à Port-au-Prince du 26 au 29 décembre 2021 autour du thème « Femme, entre la violence et la vie/fanm, ant vyolans ak lavi» Un thème qui chérit le respect des droits humains, notamment contre les violences faites aux femmes et aux filles. Cette année, la poésie urbaine s’invite à faire bonne figure dans la lutte pour le respect des droits humains et contre les violences faites aux femmes. Un souci louable, puisque le respect des droits des femmes n’est pas tant une affaire inquiétante dans ce pays déchiqueté par des crises de toutes sortes. 

Le festival de Slam Haïti “Krèm-Lank” est l’un de plus important événement dans le répertoire de la poésie urbaine en Haïti. Chaque année depuis 2015 « L’association Krèm-Lank» nous propose de découvrir l’univers du Slam autour des thématiques qui frappent l’esprit et qui portent un message clé. Cette année encore, l’équipe de “Krèm-Lank” met le cap vers la 6ème édition avec une thématique fulgurante qui met en relief le droit des personnes et des femmes puisque ces dernières sont trop souvent enclines à des violences. « Ceci pour attirer, sensibiliser les citoyens contre la violence à l’égard des femmes et des filles et plaider pour le respect des droits humains, notamment des femmes et des filles en Haïti. » a déclaré Chouno Lamarre,le président de l’association Krèm-Lank dans une interview exclusive accordée à la rédaction. 

Chouno Lamarre dit SLamarre est étudiant finissant en Art Dramatique à L’ENARTS “École Nationale des Arts”, enseignant au nouveau secondaire, il est l’initiateur du projet MAP SLAM “Mouvement Artistique pour la Promotion du Slam ” notamment initiateur du festival de Slam Haïti “Krèm-Lank”, lors de cette entrevue il a déclaré :   

« Cette édition témoigne le chemin que le festival a déjà parcouru. Elle est la manifestation du courage des organisateurs qui n’ont pas lâché prise malgré les diverses turbulences survenues dans le pays. Comparativement aux éditions antérieures, cette édition est le symbole du courage, car aucune condition n’était réunie. » Puis il a ajouté, « Chaque édition à sa spécificité, chaque édition veut apporter un message, et cette année le message est de dire non à la violation des droits des femmes et des filles. »   

La première édition a eu lieu en 2015 à l’École Nationale des Arts “ENARTS”, avec les objectifs de “multiplier les scènes de Slam. Faire de cet art oratoire un outil utile pour la promotion de la poésie.” Un engagement qui encre dans cette 6ème édition où plusieurs slameurs sont attendus pour contribuer à la réussite de ce grand événement culturel dans divers coins à Port-au-Prince avec des ateliers de Slam, de techniques d’écritures, de présence scénique qui sont en amont avec le festival, puis des spectacles et des concerts. 

Advertisements

« Pour la 6e édition, on a clôturé le mardi 22 décembre au Centre Pen Haïti l’un de nos ateliers de trois jours. Il y aura deux grands spectacles : un, le dimanche 26 décembre à 1h PM, suivi d’une conférence débat qui sera déroulée sous le thème retenu pour cette édition “Femme, entre la violence et la vie” au Centre Pen à la Rue Levasseur, Delmas 75. » Ce sera l’occasion pour Mélissa Béralus, Lovena Jules, Négresse Colas, des slameuses qui ont déjà gagner un nom dans l’histoire du Slam en Haïti, elles seront les intervenantes et Juhakenson Blaise le modérateur. 

Notons que la clôture de cette 6ème édition, aura lieu le 29 décembre à 3h PM, au Yanvalou. Selon l’initiateur du Festival « Ce sera l’un de nos plus grands concerts avec pour inviter spéciale “Alexa Cherrelus“, une chanteuse internationale. » 

Notons aussi que cette 6ème édition est marquée par 3 grandes rubriques en plus de la thématique : un vers un poème, Twoke vè n pou Okap, Vyolans san sans. Ces rubriques sont un moyen pour le Festival d’élargir les cadres et attire plus de poètes. Elles constituent « un vers tiré d’un poème ou autre genre littéraire versifié, accompagné de la photo de l’auteur. C’est une façon pour le festival de mettre en valeur le travail “de l’artiste”. » a-t-il encore précisé avant de rappeler que ces rubriques ne concernent pas seulement les slameurs, mais des dessinateurs et des comédiens. 

REDACTION : Guerby JEAN

COPYRIGHT : NETALKOLE MEDIA 2021

 

Facebook Comments