NETALKOLE

Quelles sont les attributions des organisations des droits humains ? 

Dans le monde entier, de nombreuses organisations se consacrent à protéger les droits de l’Homme et à mettre fin aux violations de ces droits qui sont énoncés dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme, tels que les droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels et d’autres. Mais certaines fois chez nous, des représentants des droits de l’homme se comportent de préférence comme des politiciens pour défendre d’autrui, en utilisant les organes de presse ou des rapports des enquêtes menées pour faire passer ces propres idées, ce qui ne figure pas dans les conditions de défense d’une personne. De ce fait, tout au long de cet article on va maîtriser l’importance des droits humains et ses attributions.  

Les droits de l’homme également appelés droits humains ou droits de la personne sont un concept à la fois philosophique, juridique et politique, selon lequel tout être humain possède des droits universels, inaliénables, quel que soit le droit positif (droit en vigueur) ou d’autres facteurs locaux tels que l’ethnie, la nationalité ou la religion. Autrement dit, tout être humain en tant que tel et indépendamment de sa condition sociale a des droits inhérents à sa personne, inaliénables et sacrés et donc opposables en toutes circonstances à la société et au pouvoir. 

Quels sont les droits d’une personne ? 

Les droits de la personne dits aussi, droits de la personnalité est une notion à la fois philosophique et juridique, comprends notamment, le droit à la vie, à la sûreté, à l’intégrité physique et à la liberté d’aller et venir qui sont des droits fondamentaux et inséparables du droit à la vie. Donc les États ont pour obligation de faire respecter, protéger et satisfaire les normes de droits humains s’y rattachant.  

Les principales organisations de défense des droits de l’Homme réclament des actions pour y remédier, aussi bien de la part des autorités que des citoyens. L’aide du grand public et la condamnation de ces violations sont essentielles pour la réussite de leurs actions, car les organisations des droits de l’Homme sont plus efficaces quand leurs demandes de réforme sont largement soutenues par l’opinion en vue de renforcer la capacité de la société civile et d’empêcher les violations, les injustices et la discrimination, à protéger les personnes vulnérables et à dénoncer les auteurs de ces violations. 

La fonction première des Organisations de défense des droits de l’homme est de recenser et de faire connaître les violations des droits et libertés. Elles jouent en ce domaine un rôle irremplaçable grâce à la confiance qu’elles inspirent à ceux qui ne peuvent utiliser de recours officiels ou publics 

Advertisements

Quelles institutions interviennent pour que les droits de l’homme soient respectés ? 

Dans le cas de non-respect de violation des droits humains, plusieurs organisations de défense des droits de l’homme peuvent intervenir afin de faire respecter et appliquer les principes régissantes en cette matière, mais c’est le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) qui est le principal responsable des droits humains. Le Bureau appuie les composantes des droits de l’homme dans les missions de maintien de la paix de plusieurs pays. 

Qui protège les droits de l’homme ? 

En 1948, la Déclaration universelle des droits de l’homme a placé les droits humains à la lumière du droit international, en faisant mention le terme droit de l’homme au moins à sept reprises dans la Charte fondatrice des Nations Unies, dans le but de promouvoir la protection des droits de l’homme et de mettre un principe directeur dans ladite Organisation. Depuis lors, l’Organisation protège activement les droits humains par des instruments juridiques et par un travail de terrain. 

La Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones stipule que les peuples autochtones ou peuples indigènes ont le droit de jouir pleinement, à titre collectif ou individuel, de tous les droits de l’homme et de toutes les libertés fondamentales reconnus dans la Charte des Nations unies, donc la Déclaration universelle des droits de l’homme et le droit international des droits de l’homme sont deux piliers clés pour défendre les intérêts êtes humains. 

Facebook Comments

Stevinsonne Jeune
Stevinsonne JEUNE, journaliste et rédacteur. Étudiant finissant en sciences juridiques à l'Université d'État d'Haïti Praticien en Droit au sein du tribunal de paix de Delmas.